Football Club de Labattoir : site officiel du club de foot de LABATTOIR - footeo

Trophées du sport

8 janvier 2010 - 12:00

08/01/2010 - Trophées du Sport 2009 - Meilleur dirigeant de l’année

Saïd Mahatsara "Zico"

Saïd Mahatsara "Zico"

Une politique gagnante pour Zico

Le FC Labattoir atteint des sommets, sportivement avec des résultats convaincants dans plusieurs catégories, mais surtout dans sa politique de travail, qui veut d'abord stabiliser et développer la structure, et donner la priorité à la jeunesse. Un homme est à la source de cette nouvelle ère : Zico. Il est récompensé aujourd'hui par le trophée du dirigeant de l'année Mayotte Hebdo Sport 2009 pour le travail réalisé depuis 2004 qu'il siège à la tête du club.

 

 

 

D
epuis 2004, le FC Labattoir possède un club house avec une terrasse, un cyber sport, un réseau administratif, un magasin, un mini vestiaire composé de quatre douches… Depuis 2004, le FCL est passé de 173 à plus de 460 licenciés. Depuis 2004, le club se structure pour, à partir de 2007, voir les seniors enchaîner les montées jusqu'à atteindre l'élite en 2009 : historique pour le village.

 

Le FCL est également devenu, en l'espace de quelques petites années, le club comptant le plus de jeunes à Mayotte et présentant le plus d'équipes dans les plateaux… Le début de ce renouveau labattoirien coïncide avec la venue de Saïd Mahatsara dit Zico au club, le 4 février 2004, lorsqu'il récupère la présidence et instaure une nouvelle politique de travail. Et ça paye aujourd'hui !

En cinq ans, le FCL a considérablement évolué, à tous les niveaux, sportivement et structurellement. Et c'est sans surprise que Zico a été réélu à la tête du club en janvier 2009. Son travail de ces dernières saisons lui valent aujourd'hui de remporter le trophée dirigeant de l'année Mayotte Hebdo Sport. Un succès "qui n'est pas uniquement le mien". Ainsi, en apprenant le résultat définitif des votes du jury et des lecteurs, ses premiers mots s'adressaient à son staff, ses dirigeants et ses éducateurs "que je félicite et à qui je dédie cette récompense, en espérant travailler encore avec eux cette année".

Une pensée aussi pour les joueurs du club, "car sans ces jeunes, on ne serait pas là", concède-t-il. Une autre pour "Total, Carla Mayotte, Maria Galanta et SM2T, nos partenaires que je remercie". Zico ne compte pas s'arrêter là. Les projets à court terme sont nombreux.

 

FCL : le club comptant le plus de jeunes à Mayotte

 

Installer un dortoir et un vrai vestiaire au club house, stabiliser la formation des jeunes du club, accroître le cocon d'éducateurs et le renforcer en qualité, concrétiser les négociations avec les actuels et futurs partenaires financiers, aboutir à un accord de partenariat avec la formation de Sedan - actuellement en pourparlers - comme celui établit avec le FC Firminy depuis 2008…

Et remporter la coupe régionale de France, le seul titre manquant à son palmarès : "je ne l'ai pas eu en tant que joueur, j'espère la gagner en tant que président, pourquoi pas cette saison", livre-t-il. Le partenariat avec le FC Firminy (lui-même partenaire de l'AS St-Etienne) permet aujourd'hui à Makimou Madi Baco d'être le gardien numéro 1 du FCF dans la catégorie U19. Il y aussi Ben Mohamed au sein du sport étude. Deux jeunes formés au FCL, partis en 2008 et 2009, "qui peuvent envisager un bel avenir en professionnel", leur souhaite le président du FCL.

L'an dernier, Zico a apprécié le titre de champion chez les 13 ans, "des enfants qu'on forme depuis tout petit, et qui remportent ensemble et avec la manière leur championnat, c'est satisfaisant et très encourageant pour la suite". En 2009, la place de finaliste chez les benjamins - qu'il encadre depuis 2006 - et la demi-finale des seniors en coupe de France reste également de bons souvenirs pour l'ancien meneur de jeu du Rapide Labattoir.

A 46 ans, Zico est toujours aussi enthousiaste pour le football : "avec ma famille, c'est la seule chose qui me passionne". Il souhaite pour 2010 qu'il y ait moins de violences dans les terrains et du courage aux dirigeants "qui doivent résister aux problèmes financiers qu'ils rencontrent, bien que ce soit difficile". Les ambitions du club sont exposées et le président fera le maximum pour les atteindre.

D'ailleurs, il tient à conclure en remerciant la rédaction de Mayotte Hebdo Sport, "car l'initiation de ce trophée encouragera certainement de nombreux dirigeants à se battre afin d'être reconnus pour leur travail à la fin de l'année".

Commentaires