Football Club de Labattoir : site officiel du club de foot de LABATTOIR - footeo

Violence autour des stades

25 janvier 2012 - 21:16

Violence autour des stades : les solutions sont à trouver

La rencontre FC M’tsapéré-ASC Kawéni a déclenché une prise de conscience collective sur les dangers autour des terrains sportifs. Ce lundi après-midi, des représentants de la ligue mahoraise de football, de l’Etat, des forces de l’ordre, du mouvement sportif ou encore de la mairie de Mamoudzou s'étaient rassemblés à la préfecture pour trouver des solutions à court, moyen et long terme sur cette forme de délinquance.

 

Cette réunion d’urgence est organisée suite à la finale de la coupe de Mayotte de football qui a été arrêtée par le trio d'arbitres après la succession d’incidents apparue autour du stade. Le match opposait deux équipes de la commune de Mamoudzou : FC M’tsapéré-ASC Kawéni. 0 Pour le préfet, Thomas Degos, "il doit y avoir une concertation entre tous les services dans le court terme. (…). Il faut rénover les infrastructures en ce qui concerne les solutions sur le moyen terme. (…). Et à long terme, créer un comité de pilotage réunissant les forces de l’ordre, les Collectivités et les services du monde sportif pour pouvoir faire en sorte qu’on ait des calendriers sportifs qui soient concertés, des échéances qui soient bien marquées et que chacun prenne ses responsabilités, que chaque référence soit bien identifiée."

 

Concernant la finale entre FCM et ASCK, le problème n’est pas résolu. Jean Claude Henry, membre du comité provisoire de la LMF tient à rappeler qu’aucun incident n’était à déplorer au niveau des clubs et que le problème vient de l’extérieur. La ligue, en concertation avec la préfecture notamment, décidera donc d’ici deux jours si le match sera rejoué pour une troisième fois et dans quelles conditions si cela est le cas. Déplacer le lieu de la rencontre, revenir à la formule "entrée payante", faire jouer la finale de jour…, autant de solutions évoquées par la ligue de football qui pourra, quoi qu’il en soit, compter sur le soutien des forces de l’ordre et de l’Etat qui se sont dits prêts à accompagner la LMF et le mouvement sportif en général, pour mettre un terme à la délinquance autour des stades

Commentaires