FIN DE SAISON 2013

17 décembre 2013 - 17:18

BILAN

La saison 2013 s'est donc terminée. Il n'y aura plus de match en ce mois de decembre et dans cette saison, qui devait commancé depuis le 1 mai et qui a commencé le 12 mai dernier. Les vacances arrivent à point nommé pour des joueurs rincés par un exercice long, compliqué et morcelé. Ces mêmes joueurs qui, contre à l'As Banraboua, n'ont jamais vu le jour face à une équipe tenace et hargneuse, combative et solide dans tous les secteurs de jeu. Déjà entrevue il y à quelques jours face à Mirereni, le manque de rythme fût cette fois-ci fatal aux Labattoiriens, incapables de prendre le jeu à leur compte, de créer des décalages et du mouvement dans les actions. C'est une mi-temps insipide qu’offrent une défense fébrile, un milieu inexistant et une attaque atone, s'usant dans des courses épuisantes sous cette chaleur éprouvante pour les organismes. En face, l'AS Banraboua a su imposer une machine à broyer les embryons d'actions offensives de notre équipe. Trop empruntée, notre équipe bafoue son football et envoie balles longues sur balles longues pour tenter de déséquilibrer une équipe bien en place. Le cuir revenant vite dans les pieds des oranges, notre équipe se retrouve débordée par les attaques adverses. Sur l'une d'entres elles, et après un centre passant devant toute la défense, l'ailier bandraboien envoie une frappe à bout portant au ond des fillets. La première mi-temps se conclue sur ce court avantage (qui aurait pu être plus grand)  et inflige aux yeux de tous un constat frappant de médiocrité du coté de notre équipe.

Au retour sur la pelouse, l'embellie dure dix minutes. Les oranges reculent et notre équipe, en remettant le ballon à terre, se montre plus dangereuse que lors des quarante-cinq premières minutes. Oui mais voila, la chance aussi avait choisi son vainqueur. Notre équipe pousse, mais les offensives sont trop brouillonnes et molles. Clairement, il n'y a plus grand chose dans les chaussettes. Seul à surnager et (certainement) seul élément à avoir réalisé un bon match, GUIVARCH doit se démener pour ne pas que l'équipe encaisse un but sur une contre-attaque. Pourtant, après un coup-franc mal négocié aux abords de leur surface, les orangers lance une attaque éclair qui se conclu par un but qui enterre du même coup les dernières lueurs d'espoir de notre équipe. Il reste alors dix minutes à jouer mais plus rien ne sera offert aux très nombreux spectateurs (dont un gros contingent de supporters) présents à Bandraboua.Elle s'offre une seconde victoire face à nous. Pour le FCL, il faudra préparer une nouvelle saison 2014 qui doit être riche en ambition et en émotion.

Commentaires