Championnat de football de Mayotte : le bilan à mi-saison

7 juillet 2014 - 22:08

La pause du ramadan interrompt le championnat de football à Mayotte. Bilan sportif d’une demi-saison et retour sur les conséquences des échauffourées intervenues dans le sud.

Le championnat de football a des allures particulières cette saison à Mayotte, avec un nombre impair d’équipes en division d’honneur (DH) et division d’honneur territoriale (DHT). C’est la conséquence du contentieux qui avait opposé en fin de saison dernière l’AS Abeilles de Mtsamboro et Miracle du Sud de Bouéni. Le club sudiste a finalement été maintenu en DH par la fédération, déséquilibrant les tableaux. Mais la situation ne devrait pas durer puisque trois équipes devraient descendre à l’issue de la saison.

Au moment de la pause du ramadan qui intervient cette année quasiment à mi-saison, les trois équipes en difficultés sont l’UCS de Sada, Foudre 2000 (Dzoumogné) et Enfants de Mayotte (Bandraboua). Cela signifie, que si ces deux dernières équipes ne réagissent pas, la commune de Bandranboua pourrait disparaître de la DH à la saison prochaine. Miracle du Sud, qui a donc été maintenue en DH par décision de la fédération, constitue une des surprises du championnat. Loin d’être à la traine, les joueurs de Bouéni occupent même la cinquième place du classement.

Les championnats de PH semblent à mi-saison plus ouvert que jamais. L’écart entre le TCHANGA SC premier du classement, et le cinquieme Olympique Mirereni n’est que de 2 points et que dans l"autre poule, CS Mramadoudou contre Bandrele foot 5eme a que 3 points d'ecart. On est bien loin de la situation de l’an dernier à la même période où les choses semblaient déjà etre jouées. 

Affrontements et conséquences

Cette première moitié de saison a également été marquée par des affrontements à Bouéni et Mzouazia enmarge de rencontres. Après une réunion initiée par la préfecture, la ligue a décidé de ne plus faire jouer les matchs en nocturne. Pour ne plus que les rues non-éclairées aux abords des stades soient propices à des débordements, les rencontres sont désormais programmées le samedi en milieu d’après-midi.

Mais ces échauffourées pourraient avoir d’autres conséquences. Du côté de la ligue, on indique que si des jeunes licenciés sont identifiés par les forces de l’ordre comment ayant pris part aux débordements, l’instance sportive pourrait prendre des sanctions. Les clubs de Miracle du sud et Jumeaux Mzouazia pourraient également écoper de sanctions par la commission de discipline de la ligue.
Une chose est en tout cas acquise : les matchs retours opposants les deux équipes seront délocalisés.

Le championnat reprendra après le ramadan. Les journées sont programmées le 9 août.

Voir également

Commentaires